Atelier 62

Publié le par mariedom




Veston de bleu de travail grand ouvert, le plus possible, sur le maillot à côtes un peu taché. Habillé en homme qui n’a jamais froid. Corps qui a capturé le feu de toutes les forges : de la sienne artisanale et de campagne à celles, titanesques,

de Renault à Billancourt.


Un homme réfractaire, comme on dit des matériaux qui gardent la chaleur. Le pantalon consolidé par des pièces d’un ton de bleu que, même en noir et blanc, on devine moins passé. Le forgeron, mains enfoncées dans les poches, mégot tombant au coin des lèvres, béret sur crâne parfaitement lisse. Crâne à mystères, changeant, disparu sous le béret les jours ouvrables, sous le chapeau les dimanches.

                             

 Martine SONNET ( Atelier 62)
 

Publié dans Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
merci de l'image bleue associée au bleu de travail et du lien vers cette mine de photos et de vidéos que je ne connaissais pas
Répondre