La céramique japonaise,

Publié le par m@riedom

Toji.jpg

Au Japon, les arts du feu ont connu une transformation radicale au XXe siècle. La création d'une céramique d'artistes a ouvert la voie à des formes sculpturales, apparues à Kyoto dans les années 1950, et à des expressions artistiques issues du design. L'excellence de la matière et le soin apporté aux procédés décoratifs attestent une tradition millénaire.

Dans les années 1920, des mouvements en faveur du « studio pottery » (céramique d’artiste) ont vu le jour et favorisé le développement d’une céramique individuelle en totale opposition avec la céramique populaire et la céramique d’atelier alors en usage.
Dans les années 50,cette céramique a ouvert la voie à un mouvement sculptural de « céramiques-objets » (obuje-yaki), né à Kyôto . En effet, depuis l’après-guerre la céramique japonaise a subi de nombreuses transformations qui ont joué un rôle prépondérant dans l’évolution de la céramique mondiale.

Les années 70-80 voient la mise au point d’un grand nombre de techniques décoratives (kokutô, incrustation d’engobes colorés) tandis que certains artistes sont tentés par un art de la provocation (happenings, installations). Depuis les années 1990-2000, la porcelaine et les matières lisses reviennent en force.



Publié dans Sculptures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article