Le jardin, notre double

Publié le par m@riedom



Qu'arrive-t-il au promeneur si les hasards le portent en un point avantageux à partir duquel non seulement le regard, mais les choses mêmes rayonnent ?
Alors, le point de vue subjectif se trouve coïncider avec une distribution objective des choses, la perception s'établit dans la plénitude. le paysage se déchiffre et s'illumine. On voit.

Teilhard de Chardin


Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> Quelle transparence !... Magnifique papillon !...<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> Eve vient de remplir son cabas, et décidée, elle l'est, elle va bien finir par le convaincre cet obstiné Adam, le convaincre de goûter ces pommes succulentes qu'elles va lui offrir avec<br /> amour...<br /> On connaît la suite, Eve a réussi, mais heureusement, il y a toujours d'aussi belles lumières, d'aussi beaux papillons, d'aussi belles photos...<br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> Superbe.<br /> J'apprécie.<br /> Bonne semaine.<br /> Yvon.<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Très beau !!<br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> bonjour Marie . et bien chez toi aussi on voit et c'est superbe . bonne journée et gros bisous<br /> <br /> <br />
Répondre